CFP: Solidarities. Networks – Convivialities – Confrontations / Solidarités. Réseaux – Convivialités – Confrontations

Andrea Strutz's picture
Type: 
Call for Papers
Date: 
May 15, 2022
Location: 
Germany
Subject Fields: 
Canadian History / Studies, Geography, Indigenous Studies, Political History / Studies, Sociology

Solidarities. Networks – Convivialities – Confrontations

44th Annual Conference of the Association for Canadian Studies in German-speaking Countries (GKS)

March 3-5, 2023, in Grainau, Germany

With the theme "Solidarités. Réseaux – Convivialités – Confrontations", the annual conference of the Association for Canadian Studies in German-speaking Countries (GKS) will be devoted to the forms and practices of solidarity in Canada and Quebec. It will examine not only the networks and forms of cohabitation that result from them, but also the inherent potential for conflict. The chosen perspective is interdisciplinary, from the angle of Francophone and Anglophone cultural, literary, and linguistic studies, historical sciences, political sciences and sociology, geography and economics, anthropology, and Indigenous studies, as well as women's and gender studies.

Since the 1980s, following the acceleration of globalization and the establishment of the (neo)liberal paradigm, the question of solidarity no longer seemed to have a place on the political and social scene. However, in societies marked by interculturality and diversity, such as those of Canada and Quebec, this question has remained very relevant in the practices of cohabitation of different groups. It also arises in international solidarity networks, for example in the context of the anti-/alter-globalization, ecological, LGBTQIA+, or anti-racist movements. Moreover, the COVID-19 crisis has also led to the emergence or updating in Canada and Quebec of discourses on intergenerational and interprofessional forms of solidarity and on solidarity mobilizations. However, the crisis has also shown their limits and the potential conflicts between the different social discourses related to them. Therefore, the theme of solidarities regarding the networks, confrontations, and forms of conviviality that it implies will be explored along three axes: solidarity and society, solidarity and space, and solidarity and artistic and cultural expressions.

Thus, the following themes could be addressed, among others:

  • Practices of conviviality and solidarity as well as potential conflicts within and between different types of communities, e.g. migrants, women, First Nations, queer solidarities, disabled people
  • Protest movements and their national and international networking
  • Interactions or confrontations between social partners
  • Corporate social responsibility and sustainability in business contexts
  • Alternative models, life projects and practices of solidarity, for example in the sharing economy or in forms of urban and rural solidarities
  • The role of Canada and Quebec in international networks
  • Ethnic/linguistic/religious minorities in different spatial settings in Canada: forms of organization, identity-building, solidarities
  • The impact of local / regional environments and settings on forms of solidarity, cooperation and cohabitation within and between different communities (e.g. the Arctic / Grand North, the Prairies, the coasts…)
  • Conviviality and convivialism, but also confrontations and tensions between humans and nature, human and non-human life forms
  • Literary and media representations (traditional and social media) of (practices of) solidarity and its/their negotiation
  • Historical and current representations of regional and cultural-linguistic forms of solidarity
  • Literary and linguistic perspectives on confrontation and/or solidarity

Contact and Abstract Submission

Paper proposals/abstracts of max. 500 words can be submitted in French or English and should outline:

  • methodology and theoretical approaches chosen
  • content/body of research
  • which of the three axes outlined above the paper speaks to (if any)

In addition, some short biographical information (max. 250 words) should be provided, specifying current institutional affiliation and position as well as research background with regard to the conference topic and/or three axes.

Deadline: Abstracts should be submitted no later than May 15, 2022 to the GKS office: gks@kanada-studien.de

 

Solidarités. Réseaux – Convivialités – Confrontations

44e Colloque annuel de l’Association d'études canadiennes dans les pays germanophones (GKS)

3-5 mars 2023, à Grainau, Allemagne

Avec le thème « Solidarités. Réseaux – Convivialités – Confrontations », le congrès annuel de l’Association d'études canadiennes dans les pays germanophones (GKS) sera consacré aux formes et aux pratiques de la solidarité au Canada et au Québec. Il s'interrogera sur les réseaux et les formes de cohabitation qui en découlent, mais aussi sur les potentiels de conflits inhérents. La perspective choisie est interdisciplinaire, sous l'angle des sciences culturelles, littéraires et linguistiques francophones et anglophones, des sciences historiques, des sciences politiques et de la sociologie, de la géographie et des sciences économiques, de l'anthropologie, des études autochtones ainsi que des études des femmes et les genres.

Depuis les années 1980, suite à l'accélération de la mondialisation et à la mise en place du paradigme (néo)libéral, la question de la solidarité ne semblait plus avoir de place sur la scène politique et sociale. Pourtant, dans des sociétés marquées par l'interculturalité et la diversité comme celles du Canada et du Québec, cette question reste/devient très pertinente dans les pratiques de cohabitation de différents groupes. Elle se pose également dans les réseaux de solidarité internationale, par exemple dans le contexte de la critique de la mondialisation, des mouvements écologiques, LGTBIQ* ou antiracistes. Par ailleurs, la crise du COVID19 a également fait émerger ou actualisé au Canada et au Québec des discours sur les formes de solidarité intergénérationnelles et interprofessionnelles et sur les mobilisations solidaires. Elle a toutefois aussi montré leurs limites et les conflits potentiels entre différents discours sociaux qui y sont liés. C'est pourquoi le thème des solidarités, au regard des réseaux, des confrontations et des formes de convivialisme qu'il implique, sera exploré selon trois axes : solidarité et société, solidarité et espace, solidarité et expressions artistiques et culturelles.

Les thèmes suivants pourraient entre autres être abordés :

  • Les pratiques de convivialité et de solidarité ainsi que les conflits potentiels dans et entre différents types de communautés, par ex. des migrants, des femmes, des Premières Nations, des queer solidarities, les personnes handicapées
  • Les mouvements de protestation et leur mise en réseau nationale et internationale
  • L'interaction ou les confrontations entre les partenaires sociaux
  • La gestion de la responsabilité sociale et de la durabilité dans les entreprises
  • Les modèles, les projets de vie et les pratiques de solidarité alternatifs, par exemple dans le cadre l'économie de partage ou encore des solidarités urbaines et des solidarités rurales
  • Le rôle du Canada et du Québec dans des réseaux internationaux
  • Les minorités ethniques/linguistiques/religieuses dans différents contextes spatiaux au Canada : formes d'organisation, constructions d'identité, solidarités
  • L'impact des environnements et des contextes locaux / régionaux sur les formes de solidarité, de coopération et de cohabitation au sein et entre différentes communautés (par exemple, l'Arctique / Grand Nord, les Prairies, les côtes...)
  • La convivialité et le convivialisme, mais aussi les confrontations et les tensions entre les humains et la nature, les formes de vie humaines et non-humaines
  • Les représentations littéraires et médiatiques (médias traditionnels et sociaux) de (pratiques de) la solidarité et de sa/leur négociation
  • Les représentations historiques et actuelles de formes de solidarité régionales et culturelles-linguistiques
  • Les perspectives littéraires et linguistiques sur les questions de confrontation et/ou de solidarité

Contact et soumission des résumés

Les propositions d’article/résumés de 500 mots maximum peuvent être soumis soit en français soit en anglais et doivent souligner :

  • la méthodologie et les approches théoriques choisies
  • le contenu/ le corpus de recherche
  • l’aspect (choisi parmi les trois mentionnés plus haut) traité par le résumé

Également doivent être fournies quelques brèves informations biographiques (250 mots maximum), spécifiant votre actuelle affiliation institutionnelle, votre position actuelle, ainsi que votre expérience de recherche en rapport avec le sujet du congrès et/ou des trois aspects principaux.

Date limite: Les résumés sont à soumettre à l’administration de la GKS au plus tard le 15 mai 2022 : gks@kanada-studien.de

Contact Info: 

Office of the Association for Canadian Studies in German-speaking Countries (GKS), short: GKS office

Contact Email: