Appel à communications, Congrès de l’AFEC (8-11 juin 2022) : 70 ans après le Rapport Massey : État des lieux de la culture et des politiques culturelles au Canada

Laurence Cros's picture

See English version of CFP below

 

Congrès de l’AFEC 2022

8-11 juin 2022

Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et Ambassade du Canada à Paris  -- Participation à distance possible par Zoom

70 ans après le « Rapport Massey » : État des lieux de la culture et des politiques culturelles au Canada

 

Il y a 70 ans, fut publié le Rapport de la Commission Royale d’enquête sur l’avancement des arts, des lettres et des sciences, dirigé par Vincent Massey. Désigné cinquante ans plus tard comme “le plus important document officiel dans l’histoire de la culture canadienne” (Fulford, 2001), le “rapport Massey” constituait tout à la fois le premier état des lieux de la culture et des politiques culturelles au Canada et le premier plaidoyer d’envergure en faveur d’un soutien stratégique et financier du gouvernement fédéral à la culture et aux institutions culturelles du pays.

L’objectif de ce Congrès de l’AFEC sera de porter à la fois un regard rétrospectif et prospectif sur l’état de la culture et des politiques culturelles au Canada qui pourra, sans que cette liste ne soit exhaustive, contribuer à évaluer l’état des connaissances sur :

- Le Rapport Massey lui-même et sur les étapes ultérieures d’évaluation de son impact et de révision de la ligne de conduite qu’il a édictée : par exemple, les Rapports du Comité d’Etude sur la Politique Culturelle fédérale (ou Rapports Applebaum-Hébert) de 1981 et 1982 ou plus récemment l’initiative du gouvernement Trudeau de promouvoir Le Cadre stratégique du Canada créatif (2017)

- L’histoire et le rôle des institutions culturelles et patrimoniales du Canada avant et après le Rapport Massey, mais aussi l’histoire et le rôle des fondations privées, du mécénat d’entreprise et des associations bénévoles dans la culture et les arts au Canada

- L’évolution des politiques publiques dans le secteur culturel au niveau fédéral, mais aussi provincial (intensifié notamment par le gouvernement Mulroney dans les années 1980) et municipal (création des Conseils des Arts des grandes villes canadiennes, Art Public, etc.), sans que soient négligés l’impact de la mondialisation sur l’ensemble de ces politiques publiques et celui de la pandémie mondiale de COVID-19 depuis le printemps 2020

- L’évolution de la condition de l’artiste et du créateur au Canada, l’impact des politiques publiques sur son “agentivité” et le rôle d’associations de défense comme CARFAC (fondée en 1968)

- Le déploiement des arts et de la culture autochtone, ainsi que d’institutions culturelles autochtones

- L’impact des traités commerciaux sur les politiques publiques culturelles au Canada, question qui dépasse largement le risque d’inféodation au géant culturel américain décrié par le Rapport Massey, et qui permettra d’éclairer le rôle moteur du Canada dans la revendication de “l’exemption culturelle,” notamment depuis la Déclaration de Montréal de 2005

- Le rôle du Canada dans la définition et la pratique de la diplomatie culturelle (soft power), notamment à un moment où, tout comme le Rapport Massey constatait la menace totalitaire et la nécessité de défendre l’idéal démocratique par la culture, les démocraties du monde font face à de multiples attaques.

 

Les propositions de communications avec un titre (400 mots max) et une courte biographie (100 mots) sont à soumettre au comité scientifique avant le 15 octobre 2021 à sandrine.ferre-rode@uvsq.fr

 

Coordinatrice : Sandrine Ferré-Rode (UVSQ)

Comité organisateur : Laurence Cros (LARCA UMR 8225, Université de Paris), Sandrine Ferré-Rode (Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, CHCSC), Hélène Harter (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR SIRICE), Fevronia Novac (Ambassade du Canada), Françoise Le Jeune (AFEC)

 

**********************

 

Annual Congress of the French Association of Canadian Studies (AFEC)

June 8-11, 2022

Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines and Canadian Embassy in Paris -- Also distance participation through Zoom

70 Years after the “Massey Report”: an Assessment of Culture and Cultural Policies in Canada.

 

Seventy years ago, the Report of the Royal Commission on National Development in the Arts, Letters and Sciences 1949-1951, headed by Vincent Massey, was published. Defined fifty years later as “the most important official document in the history of Canadian culture” (Fulford, 2001), the so-called “Massey Report” was both the first investigation of the state of the arts and culture as well as cultural policies in Canada, and the first major plea in favor of a strategic and financial support from the federal government for culture and cultural institutions across the country.

The objectives of the conference will be to take both a retrospective and prospective look at the state of culture and cultural policies in Canada. This will contribute to assessing the state of knowledge on the following topics, among others:

- the contents and significance of the Massey Report as well as its impact on the subsequent redefinition of objectives and priorities in cultural policy-making as exemplified in, for example, the Reports of the Federal Cultural Policy Review Committee (commonly known as the Applebaum-Hébert Reports) of 1981 and 1982 or, more recently, Justin Trudeau government’s initiative to promote The Creative Canada Strategic Framework (2017)

- the history and role of cultural and heritage institutions in Canada before and after the Massey Report, but also the history and role of private foundations, corporate sponsorship and voluntary associations in culture and the arts in Canada

- the evolution of public policies in the cultural field at the federal level, but also at the provincial level (intensified in particular by the Mulroney government in the 1980s) and at the municipal level (with the creation of Arts Councils in major Canadian cities, Public Art programs, etc.), with special attention to the impact of globalization on all of these public policies and that of the global COVID-19 pandemic since spring 2020

- the evolution of the condition of artists and creators in Canada, the impact of public policies on their agency and the role of defense associations like CARFAC (founded in 1968)

- the development of indigenous arts and culture, as well as indigenous cultural institutions

- the impact of free trade agreements on cultural public policies in Canada, a question which goes far beyond the risk of subjugation to the American cultural giant decried by the ‘Massey Report,’ and which will shed light on Canada’s leading role in championing “cultural exemption,” especially since the Montreal Declaration of 2005

- Canada’s role in the definition and practice of cultural diplomacy (soft power), particularly at a time when, just as the ‘Massey Report’ voiced concern about the totalitarian threat and argued in favor of defending the democratic ideal through culture, the world’s democracies are facing multiple attacks.

 

Proposals for papers with a title (400 words max) and a short biography (100 words) must be submitted by email to the organizing committee by October 15, 2021: sandrine.ferre-rode@uvsq.fr

 

Coordinator: Sandrine Ferré-Rode (UVSQ)

Organizing committee: Laurence Cros (LARCA UMR 8225, Université de Paris), Sandrine Ferré-Rode (Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, CHCSC), Hélène Harter (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR SIRICE), Fevronia Novac (Ambassade du Canada), Françoise Le Jeune (AFEC).