OP-ED: Jean-Jacques Dessalines avait promis une guerre éternelle à la France et aux colons par Julia GAFFIELD

Marlene Daut's picture

OP-ED: Jean-Jacques Dessalines avait promis une guerre éternelle à la France et aux colons

 

Pour Dessalines, l’Acte de l’Indépendance ne signifiait pas la fin de la révolution haïtienne.


Au cours des 216 dernières années, la souveraineté haïtienne a été attaquée sous diverses formes. En fait, depuis l’Acte d’Indépendance, la souveraineté haïtienne a été un processus — avec des flux et des reflux.

Par exemple, la reconnaissance française et l’indemnité en 1825 ont été négociées pendant que les navires de guerre français attendaient dans le port. L’occupation américaine, qui a supprimé la clause fondatrice de Dessalines concernant la propriété étrangère (blanche), est un autre exemple évident.

Au XXIe siècle, les partisans « pro-coloniaux » et des gens qui reproduisent les idées racistes du XIXe siècle sur la « civilisation », gagnent du terrain dans les forums politiques et intellectuels autour du monde. La guerre contre le colonialisme reste urgente et nécessaire.

Alors que de nombreux citoyens français et officiers militaires rêvaient de revenir pour récupérer leur colonie perdue, aucune campagne militaire française n’est jamais revenue en Haïti.

Le succès des Haïtiens dans le maintien de leur indépendance a donc acquis une signification rétrospective pour le 1er janvier 1804, comme « fin » de la révolution haïtienne. Cette compréhension des effets du 1er janvier a façonné tous les récits historiques du règne de Dessalines.

Mais, le 2 janvier 1804, il n’était pas évident que la révolution était finie, et Dessalines s’est même assuré de souligner qu’elle ne serait jamais finie. La guerre anticoloniale serait « éternelle ».

Lire la suite: https://ayibopost.com/jean-jacques-dessalines-avait-promis-une-guerre-eternelle-a-la-franc...